« Sibyl », de Justine Triet : Identification d’une femme

Avec Sibyl, présenté en compétition, Justine Triet offre un rôle puissant à Virginie Efira.

Psychanalyste, Sibyl (Virginie Efira) ressent à nouveau le besoin d’écrire, après avoir publié naguère quelques romans remarqués. Le film s’ouvre sur une scène où un ami éditeur (interprété par l’écrivain Aurélien Bellanger) lui donne des conseils farfelus. Mais la piste n’est pas celle de la comédie. Pour se consacrer à l’écriture, Sibyl congédie tous ses patients sauf un jeune et grave garçon et une nouvelle venue désespérée, Margot, actrice en tournage et enceinte du comédien principal, Igor, qui est aussi en couple avec la réalisatrice du film en cours. En quête d’une histoire pour son prochain roman, Sibyl, fascinée par les confidences de Margot, l’enregistre en cachette.

Justine Triet et Virginie Efira. Les deux femmes se sont trouvées depuis Victoria (2016), où la cinéaste faisait fructifier les talents comiques de l’actrice. Ce deuxième film, après La Bataille de Solferino (2013), succès d’estime au bel accueil critique, avait donné une crédibilité commerciale à Justine Triet. Elle n’a pas cherché à s’en tenir là et passe à l’étape suivante, plus ambitieuse. Voici Sibyl, présenté en compétition.

Il reste 55% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents