Réformes : Macron met la Cinquième à sa sauce

La trame du nouveau projet de réforme constitutionnelle, qui doit être présenté au Conseil des ministres fin juin-début juillet, est connue dans ses grandes lignes. Analyse.

La saison 2 de la réforme des institutions est programmée. La trame du nouveau projet, qui doit être présenté au Conseil des ministres fin juin-début juillet, est connue dans ses grandes lignes. On se souvient que l’examen du projet initial avait été bloqué en juillet dernier par l’« affaire Benalla ». Dévoilée par Le Monde (31 mai), la nouvelle version du projet de loi constitutionnelle érige l’écologie en priorité à l’article 1er de notre loi fondamentale. Il propose en effet de stipuler que la République « agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques ». C’était une demande de Nicolas Hulot à laquelle Matignon avait refusé de faire droit l’an dernier. C’est aussi le principal aspect positif de ce projet de réforme taillé sur mesure pour la macronie.

L’article 2 du projet étend le champ du référendum en permettant au président de la République de consulter les électeurs sur tout projet de loi portant sur l’organisation des pouvoirs publics « nationaux ou territoriaux » ainsi que sur « des réformes relatives aux questions de société ».

Il reste 57% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents