La République du soupçon

Dans la réalité, bien sûr, Emmanuel Macron se fiche complètement de la présomption d’innocence.

Sébastien Fontenelle  • 24 juillet 2019 abonné·es
La République du soupçon
© crédit photo : Philippe LOPEZ / AFP

Après avoir déclamé quelques jours plus tôt qu’il ne prenait pas ses décisions « sur des révélations, mais sur des faits », ou sinon « ça devient la République de la délation », Emmanuel Macron a fait, ce samedi, sur l’affaire qui a finalement contraint François de Rugy à la démission, un nouveau commentaire d’où il

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes