Retraites : une réforme sous le sceau du soupçon

Le gouvernement aura du mal à dissimuler les menaces importantes que son projet fait peser sur le niveau de vie des retraités, malgré un argumentaire fondé sur la lutte contre les inégalités. Une bataille colossale s’amorce.

Ayez confiance ! Les intentions du gouvernement à l’heure d’entamer les grands travaux du système des retraites sont dénuées d’arrière-pensées. Équité et visibilité sont les vertus cardinales du système « universel » dont Emmanuel Macron veut être le grand architecte. Il s’affranchirait ainsi d’une tradition politique vieille de trente ans, consistant à prolonger la vie active et à diminuer le niveau relatif des pensions, pour gérer par l’austérité le plus gros pilier de notre système social (300 milliards d’euros). Non, martèle le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, cette réforme « n’est pas une opération budgétaire ».

À lire aussi >> Les quatre enjeux de la réforme des retraites

Cette parole a-t-elle encore du crédit, alors même que le gouvernement entretient depuis des mois des velléités de faire des économies sur le système des retraites dès l’année prochaine ? Il devrait finalement renoncer à puiser dans le pot commun pour financer les mesures accordées pendant la crise des gilets jaunes, mais des mesures d’économies devraient bien être au menu de la prochaine Loi de finances, pour rééquilibrer plus vite que prévu le système des retraites.

Dans sa construction même, le système défendu par Emmanuel Macron possède en réalité une vertu supérieure : l’équilibre financier. Il est d’ores et déjà établi que cet équilibre, rendu précaire par une forte augmentation du nombre de retraités, sera cherché en rétrécissant les droits.

« Une bonne fois pour toutes » pourrait également être son slogan. Car grâce au « point », valeur étalon fluctuante pour les cotisations et les pensions, plus besoin d’en passer par des réformes politiquement explosives.

Il reste 49% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents