Dossier : Zones commerciales inutiles : Laisse béton

Zone d’économie novatrice

Une association citoyenne conteste l’implantation d’un espace commercial démesuré à Vallet, près de Nantes, et propose un projet alternatif privilégieant l’humain et l’environnement.

Située au milieu des vignobles nantais, la ville de Vallet est secouée depuis une dizaine d’années par une fronde locale mêlant commerçants, agriculteurs et citoyens, aujourd’hui réunis au sein de l’association Laissez-nous vivre un peu. Leur ennemi : le projet de ZAC du Brochet. En 2008, les modifications du plan local d’urbanisme incluent un déplacement de l’Hyper U, occupant actuellement six hectares, près de la voie rapide. Sauf que, au lieu du simple transfert annoncé, c’est une véritable zone commerciale qui émerge, avalant au passage 17,5 hectares de terres.

Anne-Laure Fleurance et son père sont alors propriétaires de 9 hectares de terres convoitées pour cette nouvelle lubie commerciale. « Comme mon père a été catégorique, il n’y a pas eu de négociations. Puis nous avons reçu la lettre du juge d’expropriation en juillet 2016, et le jugement a été rendu en octobre », raconte-t-elle. Comme ils refusent les indemnités payées par l’aménageur (la SNC Le Brochet), l’argent est consigné à la Caisse des dépôts. « Le juge avait fixé le prix à 7 euros le mètre carré, alors qu’il valait trois fois plus. Et ce sera revendu entre 90 et 110 euros aux entreprises… »

L’enquête publique se déroule à l’automne 2015. En juin 2016, la déclaration d’utilité publique (DUP) de la ZAC est validée par le préfet de la Loire-Atlantique, malgré une pétition signée par « 135 commerçants et 520 consommateurs ». Philippe Surzur tient un commerce de chaussures depuis plusieurs années à Vallet et sait que les arguments de 207 créations d’emplois, de dynamisme économique et de poussée démographique ne tiennent pas la route.

Il reste 60% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents