Gilets jaunes : « Ce mouvement a éveillé les consciences »

Trois personnes impliquées racontent comment l'année écoulée les a transformées.

Laure Courbey, pouvoir dire « on est là » Lorsqu’elle se rend pour la première fois sur le rond-point de l’Europe, à l’entrée de Nemours (Seine-et-Marne), où les gilets jaunes se sont donné rendez-vous le 17 novembre 2018, Laure Courbey ne s’attend pas à être happée par une telle lame de fond. « Je n’habite pas très loin du rond-point. Je suis donc allée voir à pied, pas franchement optimiste sur ce que pouvait donner cet appel. Cela faisait un moment que j’espérais un élan, mais je ne pensais pas que les…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents