La baronne a dit…

Un texte drôle et cruel de Jean-Luc Lagarce sur le savoir-vivre au XIXe siècle.

À la fin du XIXe siècle, la baronne Staffe donnait ses conseils pour appliquer les meilleurs usages et vivre dans la plus parfaite harmonie avec les gens du monde. Cent ans après, Jean-Luc Lagarce est tombé sur ces Règles du savoir-vivre dans la société moderne et les a malignement retouchées pour qu’elles nous parlent dans leur effarante certitude et leur moralisme écrasant où se cachent le mépris des classes inférieures et la passion de l’argent.

Ce texte à une voix a été beaucoup joué comme une charge hilarante contre une ­aristocratie-bourgeoisie très croyante, à l’arrogance aussi stupide que féroce. Dans le nouveau spectacle qu’ils ont élaboré de conserve, Roger-Daniel Bensky et Sophie Paul Mortimer partent sur d’autres pistes. Ils restent fidèles à l’humour de l’auteur et au décalage qui permet à une époque de se moquer d’une autre.

Il reste 58% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents