Voyage en intellocratie française

Le journaliste Jean-Marie Durand enquête sur l’évolution du monde des idées après l’âge d’or de Saint-Germain-des-Prés. Et salue « une espèce en voie de réinvention ».

Une « enquête ». C’est ainsi que Jean-Marie Durand, journaliste spécialiste du monde intellectuel et ancien rédacteur en chef adjoint des Inrockuptibles, définit sa plongée au sein du monde des idées et des intellectuels français en ce début de XXIe siècle. Mais on pourrait aussi la qualifier de « voyage », puisque l’auteur prend soin de décrire les lieux que ces intellectuels fréquentent et où il va les rencontrer, tout comme leurs parcours idéologiques, sémantiques, médiatiques, leur rapport aux pouvoirs, leurs positions au sein de l’Université, de l’édition ou de la presse. À tel point que Jean-Marie Durand affirme en conclusion pouvoir « dessiner une autre carte du monde intellectuel ».

« Contre les nostalgiques, contre les anti-intellectualistes et contre les cossards », et malgré les sempiternels énoncés d’une hypothétique « fin des intellectuels » français, l’auteur affirme au contraire qu’il convient de considérer cette « catégorie mythique de l’histoire hexagonale » comme en pleine « réinvention », dans un véritable « chantier de reconstruction ». Et l’enquêteur-voyageur de se féliciter, non sans un vrai soulagement, que « la vie intellectuelle en France s’agite enfin, après une impression de reflux dans les années 1980-1990 ».

Il reste 57% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents