Deux regards sur la tragédie grecque

Un film de Costa-Gavras et un livre de Fabien Perrier rendent justice au peuple broyé par la machine austéritaire en 2015.

T sipras a coupé les couilles des Grecs, il fallait le montrer », a lâché une spectatrice du film de Costa-Gavras en sortant du cinéma. La Grèce n’est toujours pas remise du psychodrame de 2015, quand le gouvernement a tenté de tenir tête à l’Eurogroupe et à son orthodoxie budgétaire, pour finalement capituler (voir encadré). À vingt-quatre heures d’intervalle, sortent en France un film puissant et un livre passionnant (1) qui reviennent sur ces événements. Adults in the Room est l’adaptation par Costa-Gavras du livre éponyme de Yanis Varoufakis, qui était alors ministre des Finances ; Alexis Tsipras, une histoire grecque, écrit par le journaliste français Fabien Perrier, raconte l’épisode depuis la position du ­Premier ministre, Alexis Tsipras.

Deux lectures différentes des événements avec cependant des points communs : le livre comme le film pointent les dysfonctionnements de l’Europe, le manque de légitimité des institutions, la volonté d’imposer à n’importe quel prix les politiques néolibérales et les ratés de la gauche, qui n’a pas su s’unir pour s’y opposer. Les deux font mal. Dès les premières images du film, quiconque a vécu cette tragédie aux premières loges sent sa gorge se nouer.

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents