À propos de « violence politique et sociale »

La démocratie, déjà abîmée, a été plus profondément encore dégradée par Emmanuel Macron.

Dans l’avion présidentiel qui les ramenait d’Israël, Emmanuel Macron, lis-je sur le site d’une chaîne dite « d’info », « s’est emporté », devant quelques journalistes méticuleusement triés, contre « “les discours politiques extraordinairement coupables” affirmant que la France est devenue une dictature, et justifiant de ce fait la violence politique et sociale ». On ne sait à qu(o)i, exactement, le chef de l’État français (à qui ses invités, appliqués à ne pas le fâcher, n’ont pas du tout demandé de mieux…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.