Le PS se raccroche aux branches

Le Parti socialiste peut sauver des plumes au scrutin de mars. Mais, localement, les stratégies sont parfois ambiguës.

Agathe Mercante  • 29 janvier 2020 abonné·es
Le PS se raccroche aux branches
© Olivier Klein, maire PS sortant de Clichy-sous-Bois, est soutenu par LREM.STÉPHANE DE SAKUTIN/AFP

Dire que le Parti socialiste n’a pas, ces dernières années, été particulièrement en veine relève de l’euphémisme. Les élections présidentielle et législatives perdues, la vente du siège historique rue de Solférino et leur infime score aux élections européennes en attestent. Mais, comme un joueur malchanceux au casino, le PS mise sur les municipales pour se refaire. « C’est un scrutin où les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes