Thomas Piketty : « Un néolibéralisme à contretemps »

L’économiste Thomas Piketty, qui publie une somme sur les régimes d’inégalités dans le monde*, revient ici sur l’aspect profondément « décalé » de la politique du gouvernement Macron et analyse les difficultés des forces de gauche à affronter cette période de fortes mobilisations sociales.

Olivier Doubre  et  Erwan Manac'h  • 22 janvier 2020 abonné·es
Thomas Piketty : « Un néolibéralisme à contretemps »
© ERIC PIERMONT/AFP

Avec les 2,5 millions d’exemplaires vendus à travers le monde de son précédent ouvrage, Le Capital au XXIe siècle (1), traduit en quarante langues, Thomas Piketty se voit parfois qualifié de « rock star de l’économie ». Il n’occupe pourtant qu’un modeste bureau à l’École d’économie de Paris, entouré de rayonnages où, en dehors des multiples traductions de ses ouvrages, figurent majoritairement, non des manuels d’économie, mais des livres d’histoire et de philosophie politique. Ce livre traitait (déjà) de l’évolution de la structure des inégalités au fil de l’histoire. Avec celui qu’il publie aujourd’hui (de plus de 1 200 pages), l’économiste a souhaité élargir son propos à l’échelle de la planète en s’intéressant aux discours dominants, selon les époques et dans chaque société, qui permettent de justifier les inégalités de la société en question.

À chaque type d’accumulation de capitaux, à chaque moment historique sa propre idéologie, soit un « ensemble d’idées et de discours a priori plausibles visant à décrire comment devrait se structurer la société ». Et le chercheur de préciser : « Chaque société, chaque régime inégalitaire se caractérise par un ensemble de réponses plus ou moins cohérentes et durables apportées à la question du régime politique et à celle du régime de propriété. » Sociétés d’ordres de l’Ancien Régime, esclavagistes, coloniales, de propriétaires dans l’Europe du XIXe siècle, sociétés ternaires au Japon, en Inde ou en Chine confrontées au colonialisme européen, sociétés sociales-démocrates, « communistes » et postcommunistes, sont une à une étudiées, graphiques et tableaux statistiques à l’appui, sans jamais s’abîmer dans un jargon -technique. Au-delà de la richesse de cet ouvrage, nous avons interrogé Thomas Piketty sur l’actuelle mobilisation contre le projet de modification du système français de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Économie Travail
Temps de lecture : 20 minutes