Dossier : Démocratie locale : La prise de pouvoir citoyenne

À Grenoble : « On soutiendra quand même Éric »

À Grenoble, la municipalité Piolle a parfois déçu les attentes citoyennes. Mais la plupart des activistes, même chez les plus sévères, saluent ses avancées et envisagent de reconduire le maire à son poste.

Mars 2014, Grenoble devient le cœur palpitant de la scène politique française. Avec l’élection d’Éric Piolle, la voici seule ville française de plus de 100 000 habitants dirigée par un maire écologiste. Et grâce à un Meccano qui jure avec la cuisine habituelle des partis : la liste victorieuse, et largement, est née d’une alliance suscitée par des mouvements citoyens locaux comme l’Association pour la démocratie, l’écologie et la solidarité (Ades), auxquels se sont articulés EELV et une grande partie du…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents