Après le blocage de BlackRock : nous sommes fier·e·s de cette jeunesse !

Près de 250 personnalités, universitaires, scientifiques, écrivains, cinéastes, artistes, syndicalistes et politiques signent une tribune de soutien suite au blocage par des manifestant·e·s du siège de Black Rock lundi 10 février. Parmi eux Jean Jouzel, Cyril Dion, Pablo Servigne, Aurélie Trouvé, Aurélien Barrau, Mathilde Panot, Corinne Morel Darleux, Étienne Davodeau, Frédéric Lordon, Olivier Besancenot, Alain Damasio, Mathilde Larrère, Michèle Rivasi, etc.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


En juillet 2019, Emmanuel Macron exhortait les manifestant·e·s pour le climat à « rendre la vie impossible aux dirigeants ». Lundi 10 février, il a été pris au mot : des centaines de manifestant·e·s Youth for Climate et d’autres collectifs ont envahi le siège de la multinationale BlackRock et l’ont bloqué pendant deux heures en empêchant son fonctionnement.

Alors que la contestation de la réforme des retraites se poursuit depuis deux mois, cette action est un bel exemple d’alliance des luttes sociales et écologistes. Avec 7000 milliards dans son portefeuille, BlackRock est le plus grand gestionnaire d’actifs au monde. Sa succursale française attend avec impatience la destruction du système de retraites par répartition pour mettre la main sur l’épargne des retraités. Malgré son greenwashing, elle est le premier investisseur des bétonneurs et des compagnies pétrolières, à commencer par Vinci et Total.

Cette action alimente le débat en faveur d’une écologie lucide et radicale, qui pointe directement les responsables du désastre actuel. Beaucoup des manifestant·e·s sont très jeunes, voire mineur·e·s. Quelques bureaux ont été tagués, des chaises et des dossiers renversés : après avoir lancé l'alerte de mille manières sans jamais être écoutée, cette jeunesse assume désormais de commettre des dégradations matérielles minimes dans les locaux de BlackRock pour éviter des dégradations écologiques et sociales terribles dont les incendies en Amazonie, Australie et ailleurs ne sont que des avant-goûts. La violence n'est pas dans cette action mais dans la destruction de la planète.

17 personnes ont été interpellé·e·s, 13 placé·e·s en garde à vue. Pour le moment la plupart sont sorti·e·s avec un rappel à la loi, mais deux personnes passeront en procès sous peu. Quelles que soient nos positions sur les tactiques et les modes d’action, nous refusons de criminaliser et de condamner ces manifestant·e·s. Nous n’en pouvons plus d’assister à cette déferlante de violence sur cette jeunesse engagée, qu’elle agisse dans les lycées, les quartiers populaires ou les manifestations pour le climat.

Nous sommes fier·e·s de cette jeunesse conséquente qui a décidé de prendre en main non seulement son avenir mais l’avenir du vivant.

Nous sommes fier·e·s de cette jeunesse conséquente, cultivée et informée, qui vient nous sommer d'écouter les alertes du GIEC, de l'IPBES et autres organisations scientifiques internationales, là où nos décideurs économiques et politiques sont encore dans le déni de la gravité des dérèglements planétaires en cours.

Nous sommes fier·e·s de cette jeunesse courageuse qui fait face à des policiers lourdement armés, à des poursuites judiciaires toujours plus nombreuses, au mépris de toute une caste de puissants qui la traitent comme une menace.

Nous sommes fier·e·s de cette jeunesse déterminée qui relève la tête et porte la tâche immense de réparer un monde dévasté.

C’est dans cette jeunesse qui ne se « tient pas sage » - peu importe son âge - que réside sans doute la plus grande sagesse. Si BlackRock déposait plainte et que la justice décidait de poursuivre ces manifestant·e·s, nous serons pleinement solidaires. S’il s’avérait qu’on les qualifie de « bande organisée » ou « d’association de malfaiteurs », alors nous en ferons également partie.

TRIBUNE ENCORE OUVERTE À SIGNATURE PERSONNALITÉS ET ORGANISATIONS :

envoyez votre nom/prénom/ « fonction » à l’adresse soutienjeunesclimat@riseup.net

LISTE DES PREMIER·E·S SIGNATAIRES

Fred Vargas, écrivaine

Aurélien Barrau, astrophysicien

Cyril Dion, écrivain et réalisateur

Dominique Bourg, philosophe

Jean Jouzel, climatologue

Alain Damasio, écrivain

Frédéric Lordon, économiste

Pablo Servigne, auteur et chercheur in-terre-dépendant

Corinne Morel Darleux, militante écosocialiste, auteure

Jérôme Baschet, historien

Etienne Davodeau, auteur de bande dessinée

Miguel Benasayag, philosophe

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA

Thomas Coutrot,économiste

Claire Dujardin, avocate

Christophe Bonneuil, historien

Jean Gadrey, économiste

Emilie Hache, maîtresse de conférences en philosophie

Jean-Jacques Gandini, avocat, journaliste

Jacques Testart, biologiste et essayiste

Aurélie Trouvé, porte parole d’ATTAC

Gaël Giraud, économiste

Malik Salemkour, président de la Ligue des Droits de l’Homme & La Ligue des Droits de l’Homme

Jimmy Behague, membre du conseil national de Génération.s

Jean-Marc Rochette, auteur de bande dessinée

Mathilde Larrère, historienne

Bernard Stiegler, philosophe

Geneviève Azam, économiste

Maxime Combes, économiste, porte-parole d'ATTAC

Nicolas Girod, porte-parole national de la Confédération paysanne

Compagnie Jolie Môme

Dominique Méda, sociologue

Alèssi Dell' Umbria, auteur-réalisateur

Roland desbordes, scientifique CRIIRAD

Isabelle Cambourakis, éditrice, enseignante

Serge Quadruppani, écrivain

Eric Beynel, porte-parole de l'Union syndicale Solidaires.

Paul Ariès, politologue, rédacteur en chef de la revue les Zindigné(e)s

Catherine Zambon, auteure, metteure en scène

Alessandro Pignocchi, auteur de BD

Nicolas Haeringer, militant du mouvement pour la justice climatique

Vincent Verzat, youtubeur de Partager c'est Sympa

Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL & le DAL

Maxime Chédin, philosophe

Angélique Huguin, militante pour la sortie du nucléaire

Alessandro Stella, directeur de recherches au CNRS

Gauthier Chapelle, auteur et collapsologue

Cyril Pedrosa, auteur de bande dessinée

Barbara Romagnan, Génération.s

Loic Sécheresse, auteur de bande dessinée

Brigitte Rouan, comédienne et réalisatrice

Laurence de Cock, historienne

Mathilde Panot, députée, vice présidente du groupe France Insoumise à l'Assemblée nationale

Olivier Ramaré, directeur de recherches au CNRS, mathématiques

Michele Rivasi, députée européenne EELV

Jean-Luc Velay, université Aix-Marseille

Lisa Giachino, directrice de publication du journal l'âge de faire

Christine Poupin Porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste

Ludivine Bantigny, historienne

Alain Coulombel, porte parole d'EELV

Josep Rafanell i Orra, écrivain

Mecarelli Adalberto, sculpteur

Frédéric Neyrat, philosophe

Raphael Pradeau, porte parole d’ATTAC

Stéphane Lavignotte, militant écologiste et théologien protestant

Jean-Louis Comolli, cinéaste, écrivain

Malcolm Ferdinand, politologue

Geneviève Coiffard-Grosdoy militante associative

Robert Crémieux, ancien président du MNCP

Christian Delacroix, historien

Philippe Poutou, porte-parole du NPA

François Piquemal, porte-parole Archipel Citoyen à Toulouse

Christophe Demarque, maître de conférences en psychologie sociale

Fabienne Denoual, maître de conférences en design

François Dubreuil, Unis pour le Climat

Olivier Dubuquoy, géographe et réalisateur

Aurélien Gabriel Cohen, revue Terrestres, Université de Paris

Flavia Goian, psychanalyste

Jean-Michel Gremillet, directeur de Scène nationale

Benoit Hazard, Anthropologue, CNRS

Pascal Hennequin, réalisateur

François Jarrige, historien

Thierry Moutin, océanologue

Julien O’Miel, maître de conférences en science politique

Claude Paraponaris, professeur université Aix Marseille et ARS Industrialis

stéphane Elmadjian, réalisateur

Stéphane Haber, philosophe

Matthieu Brabant, fédération de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture de la CGT

Olive Thierry, agriculteur

Jimmy Behague, membre du conseil national de Génération.s

Jean-Jacques Gandini, avocat, journaliste

Sophie Wahnich, directrice de recherches CNRS

Marc Desbordes, universitaire

Mathieu Burniat, dessinateur et scénariste de bande dessiné

Benoît Mars, cinéaste

Robert Descimon, historien

Séverine Queyroy, maître de conférences en chimie théorique,

Hervé Philippe, directeur de recherches CNRS

Gilles Houdouin, conseiller

Valérie Osouf, cinéaste

Patrick Farbiaz, PEPS (Pour une Ecologie Populaire et Sociale)

Frédéric Boone, chercheur en astrophysique

Jérôme Gleizes, conseiller de Paris

Bénédicte Monville De Cecco, conseillère régionale IDF (Groupe AES)

Willy Pelletier, sociologue, coordinateur général de la Fondation Copernic

Alain Jugnon, philosophe

Vincent Gay, Attac

Annie Lahmer, conseillère Régionale EELV IdF

Nikola Chesnai, réalisateur

Florence Johsua, maîtresse de conférences en science politique

Jean-Yves Lesage, animateur du blog Communistes libertaires de la CGT

Laëtitia Rouxel, autrice

René Leyral, auteur compositeur

Corine Eyraud, sociologue

Alain Bihr , professeur honoraire de sociologie

jean Guillon, conteur

Laurence Hérault, anthropologue

Marie-Claude Bossière, pédopsychiatre

Romain Ladent, militant politique et associatif

Christophe Laurens, architecte, alternatives urbaines

Odile Henry, sociologue

Yann Gonzalez, cinéaste

Gwen de Bonneval, auteur de bande dessinée

Claude Audebert, professeur émérite

Joel Cabalion, sociologue et anthropologue

Philippe Bayer, maître de kung fu

Michel Kokoreff, sociologue

Claude Calame, historien EHESS

Pascal Boissel, psychiatre, psychanalyste, président de l’Union syndicale de la psychiatrie

Steve Hagimont, maître de conférences en histoire

Denys Chalumeau, Yggdrasil-mag

Pierre Khalfa, économiste Fondation Copernic

Agnès Merlet, cinéaste

Jeanne Guien, philosophe

Sébastien souchois, musicien compositeur

Eric Michaud, directeur d’études Ehess

Bertrand Ogilvie, professeur de philosophie

Constance davila, artiste

Etienne Decle, cinéaste

Julien Milanesi, maître de conférences

Pascale Fautrier, écrivaine

Franck Gaudichaud, professeur des universités

Raphaël Mathié, cinéaste

Emmanuel Renault, philosophe

Jean Robert Viallet, journaliste et réalisateur.

Tom Tirabosco, auteur de bandes dessinées

Chantal Aspe, maîtresse de conférence en sociologie

Mireille Besson, université Aix-Marseille

Charlotte Blanchard, université de Lille

Sandra Blondel, réalisatrice

Alice Brauns, membre du conseil national de Génération.s

Jean-Marc Gancille, auteur

Gwennyn Tanguy, conférencière

Stéphane Bikialo, professeur d'université

Elie Haddad, historien CNRS

Vincent Gayon, maître de conférences en science politique

Pablo Seban, artiste

Brigitte Finas, porte parole ATTAC Savoie

Philippe Foulquie, directeur de théâtre

Nicole Abravanel, historienne

Alain Munier, réalisateur

Jean Puyade, professeur

Paul Bouffartigue, directeur de recherches CNRS

Grégory Salle, sociologue, CNRS.

Grégory Derville, maître de conférences en science politique

Elisa Byington, universitaire

Celine Redureau, coordinatrice de l'association culturelle Pol'n

Philippe Boursier, Fondation Copernic

Anne-Claude Ambroise-Rendu, professeure d’histoire contemporaine

Isabelle Krzywkowski, universitaire

Catherine Melin, artiste

Sophie Gosselin, revue Terrestres

Maria Stavrinaki, maître de conférence

Olivier Piazza, universitaire

Anne desbordes, photographe

Gaël Plumecocq, économiste

Éric Chaumont, universitaire

Barbara Glowczewski, anthropologue

Flaminia Paddeu, géographe

Odile Hélier, anthropologue

Véronique Bontemps, CNRS

Pascal Buresi, historien, CNRS-EHESS

Paul Alliès, professeur émérite à l’université

Cyril Le Roy, universitaire

Pierre Péguin, scientifique

Olivier Long, universitaire et peintre, faculté des arts plastiques

Daniel Lartichaux, professeur-documentaliste

Emmanuel Blanchot, éducateur spécialisé

Denis Donger, élu municipal et communautaire de Romans 26

Noël Fressencourt, agrégé d'art

Fred Ortuño, co-coordinateur de l'association Artfactories/autresparts

Jean Rochard, producteur de musique

Jérôme Segal, réalisateur

Jean-Michel Hupé, chercheur CNRS en neurosciences et écologie politique,

Bruno Dallaporta, néphrologue

Marc Chatellier, enseignant chercheur

Marnix Dressen-Vagne, sociologue

Patrick Di Mascio, universitaire

Myriam Quatrini, universitaire

Adeline Grand-Clément, historienne

Frédéric Durand, professeur des universités

Judith Dehail, maîtresse de conférence

Aurélien Mercier, universitaire

Frédéric Delarue, historien

Myriam Martin, Ensemble, conseillère régionale FI Occitanie

Paul Bouffartigue, directeur de recherches CNRS

Jean Puyad, professeur

Jean Malifaud, maître de conférences

Noelle Burgi, CNRS

Baptiste Monsaingeon, sociologue

Janie Arnéguy, conseillère municipale et communautaire Ensemble! Nimes

Jean-Michel Hatton, poète

Bruno Della Sudda, militant altermondialiste

André Garçon, syndicaliste Solidaires Finistère

Claire Nouvian, présidente de l'association Bloom


Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.