« Plogoff, des pierres contre des fusils » : L’atome de discorde

Film de 1980 captant sur le vif une fronde populaire antinucléaire, Plogoff, des pierres contre des fusils est repris en salle.

Au mitan des années 1970, dans le cadre du développement de son programme nucléaire civil, l’État français – alors sous la présidence de Valéry Giscard -d’Estaing – lance le projet de construction d’une centrale à la pointe de la Bretagne. Plusieurs sites sont envisagés, et la petite commune finistérienne de -Plogoff, à l’extrémité du cap Sizun, est retenue en 1978, malgré un début de mobilisation contre le projet. Trouvant un écho bien au-delà du Finistère, suscitant en particulier une grande solidarité…

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.