En Afghanistan, la France trahit ses auxiliaires

Dans une BD remarquable, deux journalistes et un illustrateur reviennent sur un scandale peu connu : l’abandon à la terreur talibane de traducteurs ayant aidé l’armée française.

Certains se battent pour ne pas sombrer dans l’oubli. Abdul Razeq, Shekib et Orya, tous les trois traducteurs pour l’armée française en Afghanistan, ont dû lutter pour échapper à une vie rythmée par les menaces de mort. Leur parcours se déroule dans la bande dessinée Traducteurs afghans, une trahison française, de Brice Andlauer et Quentin Müller, journalistes indépendants, et Pierre Thyss, illustrateur. Engagée en Afghanistan depuis 2001 jusqu’à son retrait en 2014, la France a embauché près de 800…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.