L’art au temps du sida

Spécialiste du mouvement homosexuel et critique d’art, le sociologue Antoine Idier se penche sur l’œuvre de Michel Journiac, rare exemple d’artiste français s’étant confronté à l’épidémie.

D_epuis quelques années que je suis investi dans le champ de l’art contemporain français […], je ne cesse d’être étonné par ce qui m’apparaît comme la dépolitisation de celui-ci, de son fonctionnement et de ses productions, de même que par le poids de problèmes purement formels et la distance avec toute considération politique, l’écart entre ce qui se passe dans l’art et ce qui se passe dans le monde social. » En commençant ainsi ce petit (mais ô combien riche) essai, Antoine Idier (1) fait le constat, à…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.