Samuel Hayat : « Un usage autoritaire de la démocratie »

Macron et le gouvernement en font un usage « instrumental », mais qui finira par se retourner contre eux, explique le chercheur Samuel Hayat.

En février, le chercheur en science politique Samuel Hayat, publiait l’essai Démocratie (1), où il s’interroge sur le sens de ce mot. Pour Politis, il revient sur le dernier passage en force du gouvernement et l’usage du 49.3, révélateur de la conception de la démocratie de l’exécutif en place.

Près de trois mois après le début d’un mouvement social historique, le gouvernement utilise le 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. Comment en est-on arrivé là ?

Samuel Hayat : Lors d’un entretien fin janvier, alors que la contestation était encore vive contre la réforme des retraites, Emmanuel Macron a expliqué que la démocratie consistait à élire des gens puis respecter leur travail. De ce point de vue, il serait donc antidémocratique de contester les décisions du gouvernement. Mais on voit bien jusqu’où ce raisonnement peut mener avec l’utilisation de l’article 49.3. On a un gouvernement qui est prêt à passer au-dessus de la représentation nationale quand ça l’arrange. C’est d’autant plus grave quand il s’attaque à un système de retraites qui fait partie du volet social de la démocratie.

L’exécutif a une conception de la démocratie qui est très autoritaire. Ça ne veut pas dire que ce n’est pas démocratique, simplement que l’usage en est autoritaire. Il utilise des procédures légales, constitutionnelles mais qui sont totalement opposées à l’esprit de la démocratie.

Pourtant, l’année dernière, la démocratie directe était au centre des revendications des gilets jaunes, que l’exécutif disait avoir entendues. C’est le fameux « en même temps » si cher à la macronie ?

Cela indique bien l’usage que le gouvernement fait de l’idée démocratique : un usage très instrumental. Il utilise cette idée seulement quand cela lui sert en termes de communication.

Il reste 74% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.