Violences policières : Assa Traoré veut donner le la

Le comité la Vérité pour Adama a donné une conférence de presse à Paris aujourd’hui à midi pour réagir aux derniers rebondissements de l’affaire Adama Traoré.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Avec fermeté, le comité La Vérité pour Adama a réaffirmé sa position centrale dans le mouvement actuel contre les violences policières et le racisme systémique. Figure charismatique du collectif, Assa Traoré a donné une conférence de presse devant une quarantaine de journalistes, rue Louis Blanc, dans l'est de Paris. La veille, l’artiste JR, l’acteur et graffeur Matthias Schoenaerts et des élèves de l’école Kourtrajmé avaient enlacé la façade d’un bâtiment de cette rue sous une gigantesque fresque. Deux grands yeux, ceux d’Adama Traoré et de George Floyd, scrutent désormais cette rue du 10e arrondissement. Devant l’œuvre d’art, elle a réagi aux derniers rebondissements dans l’affaire de la mort son petit frère, décédé à la caserne de gendarmerie de Persan en 2016.

Trois jours après le rassemblement historique organisé le 2 juin sur le parvis du tribunal de Paris, coup de tonnerre dans l’affaire Adama Traoré. Le Parisien révèle le changement de cap des juges en charge de dossier. Deux témoins – dont l’audition est réclamée depuis trois ans par la famille de la victime – vont être entendus. « Ces deux témoignages vont changer beaucoup de choses », a affirmé Youcef Brakni, membre du comité, sans donner davantage de détails. Mais la grande sœur de la victime n’estime pas cette avancée suffisante : elle réclame l’audition des gendarmes qui ont plaqué au sol son frère.

Assa Traoré a également confirmé avoir refusé ce lundi la proposition de rencontrer Nicole Belloubet, ministre de la Justice. « Mon frère est mort par des actes, pas par des mots », a-t-elle taclée. S’il n’y a pas d’avancées sur le dossier judiciaire, hors de question de se faire récupérer par l’Élysée, avertit-elle. Emmanuel Macron avait demandé à Nicole Belloubet de « se pencher » sur l’affaire Adama Traoré et sur « le fonctionnement de la justice », informait une dépêche de l’AFP lundi dernier. Information ensuite démentie par le Ministère de la Justice. L’affaire Adama Traoré n’aurait pas été évoquée nommément assure la Chancellerie aux journalistes de BFMTV. La porte-parole du comité la Vérité pour Adama a également enfoncé le discours prononcé hier par le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. « Il n’a pas reconnu le terme de violences policières », fustige la militante des quartiers populaires.

Assa Traoré a déclaré ne pas se rendre ce soir à l’hommage parisien pour George Floyd. Le rassemblement organisé par SOS Racisme – soutenu par plusieurs syndicats et partis politiques de gauche – se tiendra à 18 heures sur la Place de la République. « La vraie voix des quartiers populaires est la nôtre, pas celle de ce soir », a martelé la militante, abondé par Youcef Brakni, exaspéré : « C’est de la récupération. » La sœur d’Adama Traoré a affirmé ne pas avoir été contacté par l’organisateur du rassemblement. Une information démentie par Dominique Sopo, l’association anti-raciste aurait tenté de joindre le comité à plusieurs reprises, sans réponses. Le Comité organise à Paris une mobilisation nationale pour la vérité et la justice, samedi à 14 heures 30, de la Place de la République jusqu’à Opéra.

Pour clôturer la conférence de presse, Youcef Brakni a annoncé la reprise de la tournée annuelle des quartiers populaires en France à partir de la semaine prochaine, jusqu’en juillet. Le Comité Adama réalise ces visites chaque année avant la marche en hommage à Adama à Beaumont-sur-Oise – là où résidait le jeune homme de 24 ans. Comme chaque année, elle se déroulera le 18 juillet dans cette commune du Val-d’Oise.

Lire et voir > Notre reportage photos lors de la troisième marche pour Adama


Haut de page

Voir aussi

Articles récents