Les Verts au pied de la montagne

Au centre du jeu depuis les grandes villes gagnées en juin, EELV s’attelle à rassembler pour affronter les échéances électorales. Quel programme, quel projet, quelles figures pour l’incarner ?

Agathe Mercante  • 26 août 2020 abonné·es
Les Verts au pied de la montagne
Lors des Journées d’été des écologistes à la Cité fertile à Pantin, les 20, 21 et 22 août.
© ALAIN JOCARD/AFP

Masqué·es, les inter-venant·es sont plus difficilement reconnaissables. Assise à une table de bois brut, la députée européenne Europe Écologie-Les Verts Karima Delli discute à bâtons rompus avec Guillaume Balas, l’un des fondateurs du mouvement Génération·s. David Cormand et Delphine Batho s’affichent à proximité de la buvette, où l’on distribue Fakir, le journal de François Ruffin. Tout autour de l’espace central, sous les paillotes de la Cité fertile – un tiers-lieu installé sur d’anciennes friches SNCF à Pantin –, les représentant·es et des militant·es de la plupart des partis incarnant l’écologie politique échangent, pêle-mêle, sans se soucier des chapelles. Au lendemain des élections municipales qui ont fait tomber dans l’escarcelle verte les villes de Lyon, Marseille, Bordeaux, Poitiers, Besançon ou encore Strasbourg, les écologistes de tout

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 9 minutes