Visa pour l’image : Démasquer le monde

À Perpignan, une fois de plus, le festival international Visa pour l’image se veut éclectique et ouvert sur les maux de la planète.

Jean-Claude Renard  • 26 août 2020 abonné·es
Visa pour l’image : Démasquer le monde
Peter Turnley signe un travail bouleversant sur trois mois de pandémie à New York.
© Peter Turnley

Directeur historique du festival, Jean-François Leroy aura tenu son pari et son ambition : maintenir la 32e édition de Visa pour l’image, ancré dans la cité de Perpignan. Si nombre de festivals ont dû être annulés, comme les Rencontres d’Arles, déployées sur l’été, il en convient : pour une fois, le calendrier lui

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes