Après l’automne vient le printemps

Rien ne nous sera donc épargné – mais on ne va pas se laisser abattre.

C’est tendu, hein ? Je veux dire : nous avons, dans la dernière décennie, déjà enduré, parmi beaucoup d’autres épreuves, les quinquennats de M. Sarkozy, qui était alors flanqué de M. Hortefeux – lequel a du moins eu depuis la délicatesse de s’ôter du panorama –, puis de M. Hollande, qui s’était quant à lui, et dans le même esprit, accoutré de M. Valls. De sorte que nous avons un peu l’habitude, sous nos airs débonnaires, des automnes difficiles. Mais tout de même, jamais encore nous n’avions vécu de…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Adieu « Che » Maradona

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.