Le théâtre joue son avenir

Les 432 millions d’euros alloués au spectacle vivant dans le cadre du plan de relance sont un bol d’air. Mais nombreux sont les artistes et professionnels qui s’interrogent sur l’évolution du secteur.

Anaïs Heluin  • 9 septembre 2020 abonné·es
Le théâtre joue son avenir
Le théâtre des Îlets, CDN de Montluçon, a pu s’en sortir jusque-là mais s’inquiète d’une baisse des aides.
© F SALESSE

L’esquisse par Emmanuel Macron d’un douteux « plan pour la culture » est déjà, pour le milieu concerné, un vieux souvenir. Elle ne remonte pourtant qu’au 6 mai, soit quelques jours avant le déconfinement. Une fois acquis le prolongement du droit des intermittents sur une durée de douze mois, artistes, techniciens et professionnels ont commencé à préparer leur rentrée selon différents scénarios. Jamais très optimistes.

Après un été marqué par l’annulation des grands festivals, qui va peser sur l’économie de nombreux artistes et compagnies pendant une voire deux saisons, l’annonce d’une aide de 2 milliards d’euros pour la culture –

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 7 minutes