L’invention de l’État néolibéral

Grégoire Chamayou exhume une controverse, en 1932, entre deux juristes allemands, l’un bientôt rallié au nazisme, l’autre engagé à gauche, annonçant le « libéralisme autoritaire ».

Le 23 novembre 1932, soit deux mois environ avant la nomination d’Adolf Hitler au poste de chancelier du Reich, Carl Schmitt s’adresse à un parterre de grands patrons de la Ruhr, région la plus industrieuse d’Allemagne. Sur un ton amical et allié, il leur tient en somme ce propos : « Vous voulez “libérer” l’économie, vous voulez en finir avec l’interventionnisme de l’État social, avec une dépense publique excessive, avec les charges fiscales qui s’ensuivent, avec ce droit du travail qui vous entrave, etc.…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.