Appel à dons : Politis, le choix du collectif !

Gouvernance, organisation collaborative, propriété collective… Votre hebdo n’est pas un journal tout à fait comme les autres, mais, concrètement, comment ça se passe quand un titre de presse appartient à ses lecteurs et lectrices, ses salarié·es et ses donateurs et donatrices ? Alors que Politis vient de lancer une campagne de dons, l’équipe vous invite à un tour d’horizon de son « écosystème ».

NOTRE GOUVERNANCE

Le pouvoir aux lecteurs et aux salariés

Politis n’est pas la propriété de milliardaires en mal d’influence. Ni d’un anonyme fonds d’investissement. Politis appartient à ceux qui l’écrivent, le fabriquent et le lisent. L’association Pour Politis réunit plus de 600 lecteurs et lectrices, parties prenantes d’une gouvernance originale et rare dans le secteur de la presse : cette association est l’actionnaire majoritaire (à 75 %) de l’entreprise, la SAS (société par actions simplifiée) Politis. Son conseil d’administration est composé pour moitié de lecteurs et lectrices, pour moitié de salarié·es de Politis. Les 25 % d’actions restantes sont détenues par une demi-douzaine d’actionnaires individuels, partenaires, salariés ou anciens salariés qui ont apporté leur soutien lors de la recapitalisation du journal en 2006. Ce choix d’organisation garantit une totale indépendance capitalistique et éditoriale : pas d’ingérence extérieure, de coups de pression ou de censure, puisque les propriétaires du journal, c’est vous et nous !

Depuis mars 2019, la SAS Politis est présidée par Pouria Amirshahi, également directeur de la publication, qui a succédé à Denis Sieffert.

© Politis

NOS REVENUS

Un journal qui vit de ses ventes

La grande majorité de nos revenus proviennent de notre activité principale, la vente du journal, que ce soient les abonnements ou les ventes en kiosque, à hauteur de 1,5 million d’euros par an environ. Autre source de revenu : les annonceurs. Nous faisons le choix de diffuser des publicités en accord avec les valeurs de Politis, ce qui veut dire… très peu.

Notre équilibre financier demeurant fragile, deux sources de revenus complémentaires nous permettent de nous en sortir : Politis, comme toutes les publications d’information politique et générale, bénéficie d’aides à la presse (pour sa diffusion notamment), et il y a vos dons, qui représentent plus de 5 % de notre budget.

© Politis

NOS DÉPENSES

Tout peser au plus juste

Pour produire de l’information et de la réflexion, il faut des femmes et des hommes. L’essentiel de nos dépenses va donc à la masse salariale. Aux permanents (plus d’une vingtaine de personnes, entre la rédaction, la fabrication, la gestion, le développement), mais aussi aux journalistes pigistes, aux photographes, aux illustrateurs…

Autre poste important, les frais de diffusion : service abonnements, affranchissement postal, dépenses liées à la diffusion en kiosque… Part non négligeable non plus, le coût de l’impression du journal et des tonnes de papier nécessaires.

Enfin, comme toute entreprise, Politis a des frais de fonctionnement : le loyer du petit immeuble qui nous abrite, au 2 impasse Delaunay, à Paris, et les dépenses liées (chauffage, Internet, bureautique, maintenance informatique, etc.) ; des frais de déplacements pour les reportages de la rédaction ; l’abonnement au service photo de l’AFP ; des prestataires comptables et juridiques ; des assurances ; et bien sûr des impôts.

VOTRE CONTRIBUTION

On vous attend !

On résume : pour contribuer à la vie du journal et participer à son développement, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

S’abonner à Politis

Les abonnements, c’est notre socle. Ce qui nous permet de faire des projets d’avenir, de penser notre développement. Si vous êtes déjà abonné, partagez : offrez un abonnement !

Adhérer à l’association Pour Politis

Vous devenez copropriétaire du journal. Vous êtes invité à l’assemblée générale annuelle, vous pouvez rencontrer l’équipe salariée, participer aux discussions sur les orientations du journal et, si vous le souhaitez, devenir correspondant local, organiser des débats publics avec d’autres lecteurs et lectrices près de chez vous, participer à des événements pour contribuer à la diffusion du journal. Bref, vous intégrez un réseau où l’amitié se mêle aux combats pour les libertés et pour nos idées.

Faire un don

C’est simple, rapide, efficace. Et pour nous, ça change tout. Les dons, c’est notre oxygène. Ce qui nous permet d’envisager plus sereinement notre développement. En faisant un don, vous nous aidez à enrichir notre contenu rédactionnel, à recruter de nouveaux talents, à mener des enquêtes fouillées et des reportages de qualité, à développer nos outils numériques.

Vous pouvez choisir une seule option ou les trois (et obtenir notre reconnaissance éternelle) ! Vous pouvez aussi acheter Politis chez le marchand de journaux, pour soutenir un commerce de proximité et toute une filière vitale de diffusion de la presse. Vous pouvez faire connaître le journal autour de vous, contribuer à la vitalité du débat démocratique en faisant circuler nos articles et nos analyses, nous écrire pour donner votre avis… Ou nous suggérer de nouvelles idées pour le Politis de demain.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.