Sur les chaînes d'info, les politiques mis à l’épreuve

Pour les élu·es et personnalités de gauche, le rapport à ces chaînes a tout du dilemme : les boycotter et laisser l’extrême droite parler seule, ou y aller et risquer le traquenard.

Claire Nouvian, fondatrice de l’éphémère mouvement Place publique, s’étouffe d’indignation, ce matin du mois de mai 2019. Sur le plateau de « L’Heure des pros », l’émission de Pascal Praud sur CNews, elle essuie les railleries de l’animateur, qui, pour décrédibiliser le « changement climatique », ne cesse de répéter, goguenard, « ce matin, il faisait – 3 °C dans les Yvelines ». Furieuse, la militante politique s’écharpe avec une Élisabeth Lévy en grande forme, sous le regard amusé de Jacques Séguéla, jamais en reste quand il s’agit de provoquer un buzz médiatique. La scène illustre à merveille le dilemme posé aux femmes et aux hommes politiques de gauche, que l’ancien coordinateur de Génération·s Guillaume Balas résume en une phrase : « Soit vous n’y allez pas, et il n’y a aucune contradiction sur ces plateaux, soit vous y allez et vous êtes une goutte d’eau dans un océan de propos d’extrême droite. »

« Quand on voit que, tous les jours, la parole est donnée à Élisabeth Lévy, à Valeurs actuelles_, au Rassemblement national, aux journalistes d’Atlantico, on ne peut pas se permettre de passer son tour », explique un ancien du Parti socialiste. « Si on n’y va pas, alors qui ? »_ s’interroge Sandra Regol, numéro 2 d’Europe Écologie-Les Verts. LCI, CNews, BFMTV… l’ancienne porte-parole du parti a écumé les plateaux.

Il reste 69% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.