Bure, un territoire sacrifié au nucléaire

Une enquête illustrée autour de la résistance d’habitants de la Meuse au projet d’enfouissement de déchets radioactifs.

Vanina Delmas  • 6 janvier 2021 abonné·es
Bure, un territoire sacrifié au nucléaire
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Qui héritera de nos déchets nucléaires ? Cette question a été mise sous le tapis lors du basculement de la France dans le « tout-nucléaire », puis a surgi l’idée du stockage géologique. En 1999, la Meuse est finalement choisie pour construire le laboratoire

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 3 minutes