Lutte contre la corruption : Prière de ne pas déranger

Connue pour ses combats contre la corruption, l’association Anticor risque de perdre son agrément. D’autres organisations connaissent le même genre de sanctions qui ne disent pas leur nom.

Roni Gocer  • 20 janvier 2021 abonné·es
Lutte contre la corruption : Prière de ne pas déranger
Sans son agrément, Anticor n’aurait pas pu faire rouvrir l’affaire touchant Richard Ferrand.
© Jérémie Lusseau / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Scène troublante sur TF1. Le 15 janvier, au beau milieu de « La Chanson secrète », le show du vendredi soir, surgit sur écran géant la figure d’Éric Dupond-Moretti. Familier dans le discours, impérieux dans la posture. Deux jours plus tôt, la Cour de justice de la République ouvrait une information judiciaire visant le garde des Sceaux pour « prise illégale d’intérêts ». Interrogé au Sénat, le ministre minimisait : « Je suis complètement serein. » Sa décontraction – réelle ou mise en scène – détonne avec les entraves que subit en parallèle l’une des associations à l’origine de la plainte qui le vise, Anticor. Depuis le mois d’août, l’organisation de lutte contre la corruption attend des services du Premier ministre le renouvellement d’un agrément essentiel qui l’autorise à ester en justice. Une lenteur anormale, forcément suspecte alors que l’association a déposé plainte contre plusieurs personnages clés de l’État, comme le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, ou le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Plus qu’une exception, les attaques diverses contre des associations apparaissent comme des pratiques courantes. Dans le cas -d’Anticor, l’attaque est un silence. En dépit des relances concernant l’agrément, la direction des affaires criminelles et des grâces reste muette. Or, au terme d’un délai de quatre mois, son

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Pour aller plus loin…

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »
Entretien 28 février 2024 abonné·es

« Le discours sur la sexualité des jeunes se résume à une forme de panique morale et sanitaire »

Dans son livre Les Choses sérieuses, la sociologue Isabelle Clair enquête sur les amours adolescentes et examine la manière dont filles et garçons entrent en relation.
Par Hugo Boursier
Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta
Enquête 28 février 2024 abonné·es

Violences sexuelles : dans les lycées, la grande omerta

Si les politiques publiques contre le harcèlement scolaire ont été renforcées, celles contre les agressions entre élèves demeurent confidentielles. Elles laissent les personnels dépourvus de cadre et les victimes souvent seules face à leur traumatisme.
Par Pierre Jequier-Zalc
Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet
SNU 27 février 2024

Dans l’Hérault, un SNU sauce gospel et tir au pistolet

Dans une publication sur X (ex-Twitter) de la direction des services départementaux de l’Éducation nationale de l’Hérault, rapidement supprimée, des jeunes volontaires du SNU célébraient leur fin de séjour de cohésion par une chorégraphie au son d’un gospel. L’an dernier, dans ce centre, un intervenant extérieur a appris à des jeunes à tirer au pistolet.
Par Hugo Boursier
À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »
Reportage 23 février 2024 abonné·es

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »

Malgré le manque de moyens et le désert médical dont souffre le département du Cher, la petite équipe de ce centre hospitalier essaie de soulager la douleur des patients en fin de vie.
Par Hugo Boursier