Dossier : Ouïgours en Chine : Alerte génocide

Ouïgours en Chine : Alerte génocide

L’État communisto-capitaliste chinois a résolu de faire taire à tout jamais son encombrante minorité ouïgoure. On sait. Mais la toute-puissance de la Chine tétanise les États du monde.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Tout est sous nos yeux, ou presque. Malgré les moyens considérables engagés pour masquer cette sinistre entreprise, on sait. L’État communisto-capitaliste chinois a résolu de faire taire à tout jamais son encombrante minorité ouïgoure. Pékin ne massacre pas, mais tue à petit feu. Discrédite, muselle, déporte, esclavagise, enferme, stérilise… Quand les États du monde n’ont rien fait pour mettre fin au génocide rwandais parce que ce pays était insignifiant dans la balance de leurs intérêts, cette fois c’est la toute-puissance de la Chine qui les tétanise et les laisse muets. Le plus terrifiant dans cette atrocité, c’est qu’elle est l’œuvre d’un État moderne, hyper-technologisé, disposant de ressources gigantesques, et qui n’agit même pas sous le couvert d’un conflit armé. L’objectif est planifié, froid, implacable. Il démontre que les régimes antidémocratiques sont, encore et toujours, capables du pire. Mais aussi que, sur cette planète écrasée par le poids des égoïsmes nationaux, seule la mobilisation citoyenne offre une chance de faire plier les tyrans.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.