La guerre mondiale du numérique

La révolution de l’intelligence artificielle brasse d’énormes enjeux géopolitiques pour nos sociétés et pour la démocratie, alerte Pascal Boniface dans un nouvel essai.

Ce sont des chiffres rendus abstraits par tant de zéros : il y aurait quelque 40 000 milliards de données stockées dans le « cloud » mondial, un big data qui double tous les dix-huit mois. Une bonne partie est consommée par les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), les plus puissantes entreprises états-uniennes du numérique, qui cumulent près de 8 000 milliards de dollars de capitalisation boursière. La fortune individuelle de leurs patrons ou fondateurs, les Bezos, Zuckerberg, Gates et…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.