Au Centre national de la danse, souplesse oblige

L’événement Canal en ligne donne à découvrir trente projets chorégraphiques en cours de réalisation.

Dirigé par Catherine Tsekenis, qui a pris la succession de Mathilde Monnier en juillet 2019, le Centre national de la danse (CND) s’efforce de cultiver une souplesse maximale face à la pandémie de Covid-19. Loin d’être immobilisé, il reste très actif à plusieurs niveaux (formation, résidences d’artistes, ressources) dans le respect des consignes sanitaires, avec un accès strictement limité à la médiathèque, par exemple. En revanche, le CND ne peut pas accueillir d’événements publics – spectacles,…

Il reste 86% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.