Dossier : Pandémies : Qui est le coupable ?

Des ailes de la nuit pas si nuisibles

Accusées d’être un réservoir à virus, les chauves-souris rendent pourtant de fiers services écologiques et ont besoin d’une protection face à l’effondrement de leurs populations.

Ses mouvements d’ailes ont inspiré les premières machines volantes. Son agilité nocturne a nourri l’imaginaire des créateurs du justicier Batman. Son sens de l’écholocation pour se repérer donne des idées aux ingénieurs pour imaginer les robots du futur. La chauve-souris aurait tout d’une superhéroïne. Pourtant, le chiroptère est plutôt source de méfiance, de peur, voire de suspicion d’être un nid à virus. Il faut avouer que le palmarès de la chauve-souris en matière d’épidémies est impressionnant : le sida, Ebola, le Mers, le Sras en 2003… Quant à l’épidémie de Covid-19, l’hypothèse la plus probable serait que le virus de Wuhan provienne également de ce mammifère volant (1).

« Sur les plans comportementaux et écologiques, il semble que l’un des facteurs majeurs expliquant cette richesse virale soit le comportement social et sympatrique (plusieurs espèces partageant le même habitat) des chauves-souris, qui facilite la transmission entre individus et entre espèces », détaille Jean-François Silvain, président de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (2). Leur capacité à se déplacer facilement en volant et leur mystérieux système immunitaire peuvent également expliquer cette fonction de réservoir à virus. À noter cependant : les animaux domestiques et les rongeurs sont plus souvent responsables des zoonoses que les chauves-souris.

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.