La gauche en rang d’union… et des têtes qui dépassent

Premier pas symbolique, la réunion du 17 avril a vite révélé tous les facteurs de blocage. Et d’autant mieux rappelé l’urgence d’associer la société civile.

Nadia Sweeny  et  Barnabé Binctin  • 28 avril 2021 abonné·es
La gauche en rang d’union… et des têtes qui dépassent
© Thomas SAMSON / POOL / AFP

Le lieu se voulait « tout ce qu’il y a de plus neutre », selon l’équipe de Yannick Jadot. Devant le hall impersonnel de l’hôtel parisien, -l’eurodéputé Europe Écologie-Les Verts était tout content d’accueillir un à un, devant caméras et micros, la vingtaine de participants ayant répondu à son invitation, samedi 17 avril. L’emplacement, sur ce canal de l’Ourcq apprécié des joggeurs du week-end, aura permis d’afficher l’image ensoleillée d’un premier rassemblement de la gauche et des écologistes, sur le chemin de 2022.

Et c’était bien là l’un des principaux objectifs de cette réunion : « Pour envisager une candidature d’union, il faut bien montrer à un moment qu’on arrive à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)