Au Chili, une Constitution aux mains des citoyens

Fruit des mobilisations de 2019, un nouveau texte fondamental doit remplacer celui adopté sous Pinochet. Les 15 et 16 mai, la population élit l’assemblée qui en aura la charge.

Elaborer une nouvelle Constitution : c’est le grand défi que les Chiliens doivent relever en pleine crise sanitaire et sociale. Les 15 et 16 mai, le pays ouvrira une nouvelle page de son histoire politique en élisant les 155 membres de l’assemblée qui rédigera ce texte, pour la première fois sous régime démocratique, et qui devrait mettre à bas la Constitution de 1980 adoptée pendant la dictature de Pinochet (1973-1990), toujours en vigueur. Lourde tâche, qui sera portée par une -Assemblée constituante…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.