Renaud, légende béton

La Philharmonie de Paris célèbre le chanteur français avec un matériau riche mais une tendance dommageable à l’hagiographie.

Jules Peyron  • 19 mai 2021 abonné·es
Renaud, légende béton
L’exposition se veut multiface, quitte à en devenir par moments superficielle. n
© Jules Peyron

Renaud n’est pas mort, malgré les rumeurs sur son état de santé dont nous abreuve la presse people depuis des années. Renaud n’est pas mort, mais a pourtant droit à une exposition retraçant sa vie et sa carrière musicale, à la Philharmonie de Paris. C’est dire si le chanteur est une icône. Des géants, on en compte bon nombre sur les clichés qui parcourent l’exposition. Desproges, Gainsbourg, Brassens, Coluche… Ses modèles, ses copains, tous morts, pas lui.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 5 minutes