Droits à polluer : Un juteux commerce

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 9 juin 2021
Partager :

L’Union européenne a largement abreuvé l’industrie lourde – sidérurgie, pétrochimie ou cimenterie – de quotas gratuits de CO2. Non seulement ces quotas ont permis aux entreprises de maintenir leurs bénéfices, mais elles en ont engrangés plus qu’elles n’en avaient besoin et ont donc pu revendre des excédents sur le florissant marché des quotas d’émission. Cette double aubaine représente un gain total de 50 milliards d’euros entre 2008 et 2019 pour l’industrie européenne, selon l’étude de Carbon Market Watch publiée le 7 juin. La « surallocation » de quotas gratuits a pris fin l’année dernière après onze ans de régalade, sur un épatant bilan de réduction des émissions de CO2 de 0,4 % pour les industries concernées. Que celles-ci se rassurent, des quotas gratuits seront toujours distribués jusqu’en 2030. Sauf volte-face de la Commission européenne.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don