Avignon off : Un rêve de théâtre

Danse Le Cabaret des absents, François Cervantes s’inspire de l’histoire du Théâtre du Gymnase, à Marseille, pour imaginer un lieu de spectacle fou et idéal. Un carrefour de récits, refuge pour toutes les solitudes.

Anaïs Heluin  • 7 juillet 2021 abonné·es
Avignon off : Un rêve de théâtre
© Christophe Raynaud De Lage

Le théâtre, pour François Cervantes, est un espace de rencontres, de dialogues impossibles ailleurs ou presque. C’est un lieu où l’on traverse le monde à la suite d’acteurs engagés, lit-on sur le site de sa compagnie L’Entreprise, fondée en 1986 dans « une recherche sur les déchirures et les liens entre le corps et le verbe, entre tradition et création ». Dans Prison

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 4 minutes