Santé : Des enfants roms intoxiqués au plomb

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 22 septembre 2021
Partager :

Dans l’air, un soupçon de scandale sanitaire. Sur le sol, une concentration en plomb entre 420 et 1 480 mg/kg. C’est 7 à 27 fois plus que la valeur repère en Île-de-France (53,7 mg/kg) établie par l’agence régionale de santé (ARS). Dans le camp de Roms de la butte de Montarcy, dans le Val-d’Oise, 86 % des mineurs testés par l’ARS souffrent d’une intoxication par le plomb, ou saturnisme infantile. Une maladie aux conséquences -irréversibles sur le développement cognitif et psycho-moteur. Dans les années 1990, des associations locales alertaient déjà sur la pollution de ce site, ancienne zone d’épandage. L’ARS avait effectué une première étude en 2007, relevant une concentration en plomb bien supérieure à la valeur repère. Pourtant, les habitants du camp n’ont pas été informés des dangers qu’ils couraient et aucun dépistage sanguin n’a été effectué avant 2019.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don