La Turquie entre conservatisme et modernité

Spécialiste du Moyen-Orient, Didier Billion retrace un siècle d’histoire d’un pays tiraillé entre deux mondes.

La Turquie nous paraît souvent indéchiffrable. On peine à comprendre ses revirements, on s’interroge sur la nature de son régime, jusqu’à ne pas savoir comment le nommer. Didier Billion, directeur adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), nous propose de précieuses clés de compréhension. Il nous entraîne pour cela dans les méandres d’un siècle d’histoire. Peu de pays en effet ont connu une trajectoire aussi tourmentée. Depuis la révolution kémaliste de 1923 et l’introduction de la laïcité à marche forcée sur les ruines de l’Empire ottoman, combien de revirements ?

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.