Le Larzac, histoire mondiale

Au-delà de la lutte emblématique des années 1970, le célèbre causse fut aussi le théâtre des guerres de religion et un lieu de relégation. Un récit passionnant de Philippe Artières.

Cinquante ans. À l’automne 1971, au sud de l’Aveyron, quelques dizaines de paysans se mobilisent contre l’extension d’un camp militaire sur leurs terres agricoles, dans ce haut lieu de la tradition de l’agropastoralisme méditerranéen (classé pour cela en 2011 au Patrimoine mondial de l’Unesco). « Gardarem lo Larzac ! » devient vite un slogan repris jusqu’au boulevard Saint-Michel encore fumant des barricades soixante-huitardes, avec des échos chez les Amérindiens de Californie ou les étudiants…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.