Prix de l'énergie : Le coût de l’impréparation

Avec le scénario d’une hausse des prix de l’énergie frappant les plus précaires, on découvre les lacunes du marché des quotas d’émission et les gouvernements sont contraints d’éponger.

Panique au palais ! Alors que les prix des carburants atteignent des records, c’est le spectre d’une crise sociale en pleine campagne électorale qui ressurgit. L’exceptionnelle envolée des prix du gaz, de l’électricité et du pétrole a contraint le gouvernement Castex à sortir le carnet de chèques, le 21 octobre, pour annoncer une « prime inflation » de 100 euros par mois pour les 38 millions de Français qui gagnent moins de 2 000 euros, un gel des prix du gaz en 2022 et une baisse des taxes sur…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.