Souverainisme : Exploitation politique des dérives polonaises

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 13 octobre 2021
Partager :

Cela fait des mois que le gouvernement ultra-conservateur de Varsovie ferraille contre l’Union européenne, accusée d’ingérence. Avec la décision du tribunal constitutionnel polonais, la semaine dernière, le front prend une intensité nouvelle : certains articles du traité de l’UE seraient « incompatibles » avec la Constitution du pays, limitant sa souveraineté. Un « Polexit » n’est pas loin, bien que soutenu par moins de 10 % de la population.

L’extrême droite a bondi sur l’occasion, déversant sa rhétorique souverainiste antimigration. À droite, Aubert, Bertrand, Barnier, et même… Montebourg, remonté comme un coucou : « L’affirmation par la Pologne de sa souveraineté nationale par le droit est un événement important. […] Les intrusions permanentes de la Commission européenne dans nos choix sont devenues inacceptables. » Lançant même, sans fondement, que 60 % de nos lois sont d’inspiration de l’UE. Une exploitation politique opportuniste et un soutien à une juridiction suprême polonaise totalement à la botte du pouvoir, entorse à un principe d’indépendance fondateur de l’UE, qui a précisément justifié les « ingérences » de la Cour de Luxembourg envers la Pologne.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don