Maintien de l’ordre : la politique de l’escalade

Les actions des autorités policières sont de deux natures : préventive et répressive. Mais la seconde s’est manifestement accentuée ces dernières années.

Afin de maintenir l’équilibre entre la liberté de rassemblement et d’expression et la protection de l’ordre public, des personnes et des biens, la doctrine française du maintien de l’ordre repose traditionnellement sur deux principes. Premièrement, l’utilisation d’unités de forces mobiles spécialisées (CRS et gendarmes) offre l’assurance d’avoir en tout temps et sur tout le territoire des policiers et des gendarmes mobilisables rapidement. Leur spécialisation et leur organisation quasi militaire…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.