Sauvons Politis : La mobilisation continue !

La campagne d'appel aux dons pour sauver notre journal entre dans sa deuxième semaine.

Chère lectrice, cher lecteur,

La semaine dernière, nous sonnions l’alarme : sans un soutien massif et rapide, notre journal va disparaître.

Nous devons rassembler 500 000 euros avant fin 2021 pour qu’il continue d’exister. Notre appel pressant a été entendu puisque vous êtes nombreuses et nombreux à avoir réagi très vite en nous envoyant un soutien financier, en vous abonnant, en relayant nos messages. Un grand merci pour votre mobilisation ! Dans les prochains jours, la plateforme Presse et Pluralisme nous communiquera une première synthèse des dons qu’elle a reçus. Nous savons que cet effort doit être soutenu et même amplifié dans les prochaines semaines si nous voulons atteindre notre objectif et sauver Politis.

Vous trouverez très régulièrement des nouvelles de cette campagne et des réponses à vos questions, dans ces pages, par e-mail, sur les réseaux sociaux. Voici quelques précisions sur vos demandes les plus fréquentes.

Pourquoi Politis rencontre-t-il cette situation ?

De nombreux médias de presse écrite ont connu un effondrement du nombre de leurs abonnés ces dernières années. Politis est parvenu à limiter cette tendance à une lente érosion. Cependant, notre équilibre financier s’est fortement dégradé en 2020 et en 2021. Outre la baisse du nombre des abonnements, citons la hausse vertigineuse du prix du papier (+ 45 % en un an !), le coût de la distribution en kiosque (de l’ordre de 80 000 euros de pertes par an), la difficulté croissante à trouver des annonceurs et une baisse des aides à la presse (– 19 000 euros, soit une baisse de 15 %, cette année pour notre journal).

Pourquoi 500 000 euros ?

Nous avons réagi en engageant des chantiers structurels qui nous permettent depuis quelques semaines d’inverser la courbe et de regagner des abonnés. C’est encourageant. Mais nous avons besoin de temps pour retrouver un équilibre financier, ce qui nécessite de convaincre 2 000 abonnés supplémentaires de nous rejoindre. Ces 500 000 euros doivent nous permettre aussi d’investir pour transformer Politis (nouvelle formule, nouveau site, nouveaux outils de communication, nouveaux contenus éditoriaux…) et de continuer à publier Politis chaque semaine pendant cette période.

Que se passera-t-il si nous ne rassemblons pas 500 000 euros ?

Ce montant est très ambitieux. Pour autant, nous sommes optimistes, convaincus qu’un large public est conscient que Politis est plus que jamais nécessaire. Pas question à ce stade d’envisager un échec, nous parions résolument sur la réussite de cette mobilisation ! Nous vous donnons rendez-vous chaque semaine pour répondre à vos questions, publier vos messages de soutien, évoquer l’histoire de Politis et de ses combats, vous informer sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur le pluralisme de la presse, et vous parler du Politis que nous avons envie d’inventer et de construire avec vous. Nous comptons sur vous.

L’équipe de Politis


Répondez à notre enquête de lectorat >> Votre avis est indispensable !


Ils et elles nous soutiennent

Un média indépendant qui meurt, c’est un échec de plus face au rouleau compresseur Bolloré. J’ai donné, vous aussi ?

Laurence de Cock Historienne

Politis et L’Humanité, journaux indépendants et à faible revenus publicitaires, se battent constamment pour leur survie. Les Amis de L’Humanité-21, par des initiatives variées, tentent de préserver le pluralisme nécessaire à toute démocratie. Ils soutiennent sans réserve leurs amis de Politis. Courage !

Amitiés des Amis de L’Humanité Dijon-Côte-d’Or

Alors que la bollorisarion s’accélère, soutenons Politis !

SNJ-CGT

Cheque in the post, Politis. We can’t have a world without your informed articles.

Earth carer called Angie

Soutenez Politis ! Pendant que Bolloré construit son empire médiatique au service de Zemmour, que les autres milliardaires dorlotent le Président des riches qu’ils ont tant aidé à faire élire, ne laissons pas les quelques médias indépendants qui restent mettre la clé sous la porte. Participer à la souscription pour sauver Politis est une tâche citoyenne essentielle.

Danielle Simonnet Conseillère de Paris, France insoumise

Je suis abonnée depuis près de vingt ans à Politis, sa mise en danger m’affecte beaucoup. Sur les sujets fondamentaux de notre époque, comme l’écologie, mais aussi le mal nommé conflit du Moyen-Orient, le soutien à la Palestine, le racisme et l’islamophobie, Politis a été et est toujours bien plus qu’un outil d’information, c’est un compagnon de route et un allié politique. J’espère qu’il survivra à cette crise qui frappe toute la gauche de notre pays.

Michèle Sibony Militante pour le processus de paix Israël-Palestine

J’ai quasiment appris à lire dans Politis, qui reste mon journal de cœur (avec La Hulotte, évidemment). Pas question que ce journal exigeant, indépendant et engagé disparaisse !

Loïc Ballarini

Impossible de vivre sans Politis et sa formidable équipe ! Surtout dans cette période où de nombreux dangers menacent la liberté d’expression. Bravo Politis, mon hebdo depuis trente ans !

Sylvie rieunier

Sauvons Politis, média indépendant et indispensable !

gauche communiste, écologiste et citoyenne idf

Dans un paysage médiatique de plus en plus droitisé, Politis est une bouffée d’oxygène et d’intelligence. Plus que jamais, la gauche a besoin d’un espace pour débattre, construire, reconstruire. Soutenez Politis !

Thomas Piketty Économiste

« Dans le paysage médiatique il existe des petits îlots sur lesquels on peut respirer un air débarrassé des miasmes toxiques dans lesquels nous baignons actuellement. Politis est l’un d’eux. Il est d’autant plus fragile qu’il s’affirme fièrement contre le néolibéralisme et le productivisme, et qu’il se fait l’écho des mouvements émancipateurs dans la société. Soutenir Politis, un devoir politique certes, mais aussi un devoir moral pour toutes celles et tous ceux qui sont attaché·es à un journalisme pour lequel le mot indépendance se vit concrètement au jour le jour. »

Pierre Khalfa Syndicaliste, coprésident de la Fondation Copernic

« Un média indispensable pour la pensée critique, écologiste, sociale, démocratique. Un repère nécessaire dans les temps troubles que l’on connaît. Soutenons Politis ! »

Aurélie Trouvé Agronome, ex-porte-parole d’Attac


Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.