Omicron : Le pari de trop

Alors que le tsunami omicron vient s’ajouter à la vague delta et que de nombreuses personnes sont encore non protégées, le gouvernement choisit de laisser circuler le virus. Un jeu dangereux.

Jérémie Sieffert  • 12 janvier 2022 abonné·es
Omicron : Le pari de trop
© Romain Longieras / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

E mmerder » les non-vaccinés, voilà donc à quoi se résume désormais la gestion sanitaire de la crise du covid-19 par Emmanuel Macron. Le virus, lui, a le champ libre. Dans son interview aux lecteurs du Parisien, parue le 4 janvier, le président de la République le dit : « La ligne est simple : c’est vaccination, vaccination, vaccination, et passe vaccinal. » Sous-entendu, « c’est cela et rien d’autre ».

Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, l’avaient répété tout au long du mois de décembre : Il n’y aura « ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des magasins, ni restriction des déplacements ». Certes, ces mesures ont souvent été contestées. Mais, en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)