« Arthur Rambo », de Laurent Cantet : De vedette à paria

Dans Arthur Rambo, inspiré de l’affaire Mehdi Meklat, Laurent Cantet met en scène un jeune écrivain maghrébin à succès rattrapé par ses tweets.

Il s’appelle Karim D., vient de la banlieue parisienne, et nage comme un poisson dans l’eau au sein du milieu médiatico-intellectuel qui l’a adopté. Il en a acquis tous les codes. Mieux, le jeune homme sort un livre sur le parcours de sa mère immigrée, et, invité d’une émission télévisée, il y fait un tabac. C’est là que commence Arthur Rambo. À cette nouvelle coqueluche de la scène littéraire, tout est promis. Il danse au cœur de la fête mondaine donnée en son honneur, tandis que nombre de ses semblables…

Il reste 87% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Annie Ernaux : « J’ai l’habitude de regarder les choses en face ! »

Culture accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.