Chine : Peng Shuai sous contrôle

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 9 février 2022
Partager :

La une et deux pages d’entretien. L’Équipe a pu se targuer lundi 8 février d’avoir rencontré la joueuse de tennis Peng Shuai, qui avait posté sur un réseau social chinois avoir été agressée sexuellement par un haut dignitaire. Avant de voir son message censuré et de disparaître des circuits pendant plusieurs semaines. L’interview a été réalisée sous le patronage du Comité olympique chinois. Les questions ont dû être posées en chinois (alors qu’elle parle parfaitement anglais), soumises au préalable, avec l’obligation de publier l’entretien sans commentaire. Des conditions acceptées par le quotidien. Résultat : une interview totalement fermée, fade – un modèle de propagande – dans laquelle l’athlète nie ses accusations initiales. Circulez, y a rien à dire !

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don