Natalie Dessay dans « Hilda » : vampire au foyer

Élisabeth Chailloux met en scène Hilda, un conte dont toute l’horreur tient dans le langage.

Tandis que La vengeance m’appartient, paru début janvier, complète une œuvre romanesque bien connue et récompensée à plusieurs reprises – particulièrement par le prix Goncourt en 2009 pour Trois Femmes puissantes –, Marie NDiaye est aussi célébrée ces temps-ci comme autrice dramatique. Stanislas Nordey met en scène un texte écrit sur sa demande : Berlin mon garçon, dans lequel une mère part en quête de son fils disparu pour des raisons mystérieuses. Dans Royan. La professeure de français, également fruit…

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.