Pollution : La Cité des Anges attaque Monsanto

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 16 mars 2022
Partager :

Nouvelle plainte contre Monsanto ! Cette fois, c’est la ville de Los Angeles qui accuse le géant de l’agrochimie d’avoir sciemment pollué ses cours d’eau avec des produits chimiques de la famille des PCB jusqu’en 1979, année de leur interdiction aux États-Unis. « Il est temps pour Monsanto de nettoyer et de payer ! Nous affirmons que Monsanto savait depuis des décennies que les PCB étaient toxiques et aboutiraient inévitablement à une vaste contamination », a déclaré le procureur de la ville, Mike Feuer. Ces produits toxiques présents notamment dans la peinture, les papiers ou certains lubrifiants s’accumulent dans l’eau ou les sols pour des décennies. Même si Bayer, qui a racheté Monsanto en 2018, le conteste, le Centre international de recherche sur le cancer a classé ces substances comme « cancérogènes probables » pour l’homme en 2013.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don