Bouderbala : À ce comte-là, on y va !

Le Comte de Bouderbala présente un nouveau spectacle dans son propre théâtre, l’ancien Caveau de la République, à Paris. Fringant et jubilatoire.

Le théâtre possède son histoire. Tandis qu’on promulgue la loi de 1901 sur les associations, se dresse le Caveau de la République. Un établissement bâti sur les fondations d’une ferme, la Vacherie, et sous la houlette de Charles Bouvet, ouvrant ses portes à la chanson satirique et à l’humour, deux genres qui accompagnent les lieux, estampillés d’emblée anars de gauche. Le public y retrouve des héritiers du Chat noir, cabaret montmartrois, trublions irrévérencieux. Se bousculent Vincent Hyspa, George…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.